Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 09:44
Travail du dimanche : si on leur interdisait... de faire travailler leur personnel ?

Même si ce n'est pas officiel, les ministresses et ministres sont toujours en représentation, les jours de semaine comme le dimanche.

Ne se baladent-ils pas sur les plateaux de télé ou dans les studios de radio tout au long de la semaine et même le dimanche ? Il est vrai qu'ils sont en mission 24 h/24 et 7 jours/7. C'est sans doute pourquoi ils cafouillent si souvent dans les paroles qu'ils sont censés porter au nom de leurs ministères. Trop fatigués !

Par ailleurs, malléables et corvéables à merci (je n'ai pas dit "à Bercy" car Moscovici n'est pas venu faire "coucou" à Jean-Luc la grande gueule hier dimanche) ils sont sans cesse sollicités (tout au moins le croient-ils) pour venir soutenir les uns ou les autres. Heureusement, Pierrot de Bercy a son chat pour le soutenir !

Jeannot le Nantais se mêle et s'emmêle dans le travail du dimanche réclamé par certaines catégories de la population et oppose un ferme "Niet !" à tous ceux qui voudraient travailler plus pour gagner plus depuis qu'on leur a refiscalisé les heures supplémentaires.

Les ministres sont-ils payés en heures supplémentaires les dimanches et jours fériés ?

Il ne manquerait plus que çà !

Par ailleurs, comme ils utilisent les moyens de locomotion mis à leur disposition 24 h /24, comment Jeannot le Nantais peut-il expliquer aux Français que les chauffeurs (ou cuisiniers, femmes de chambres, valets de pieds etc.) attachés à l'Elysée et aux nombreux ministères puissent travailler le dimanche ?

Deux poids, deux mesures. On bricole ici et là, mais on ne peut acheter des matériaux de bricolage le dimanche chez Bricorama, alors que Leroy Merlin a le droit d'ouvrir !

Vont-ils continuer longtemps à monter les Français les-uns contre les autres ?

Alors que j'écris ces lignes, le rapport Bailly vient d'être divulgué. Ce Monsieur, ex patron de La Poste prônerait la souplesse. En effet, la Poste est plutôt réputée pour la rigidité des horaires de travail de ses employés qui partent toujours avant l'heure, mais aussi pour la souplesse de leur service auprès des usagers, jamais régulier.

Eriam

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 17:29
Avant, j'avais des amis...

Mais çà c'était avant... les réseaux sociaux.

Avant, je n'avais pas besoin de battre le rappel pour qu'on lise mon blog. Mais çà c'était avant... qu'Over-blog ne veuille m'obliger à faire (de) la pu...blicité.

Avant, vous veniez dès qu'on vous alertait, et d'un clic pavlovien vous vous retrouviez face à ma prose.

Avant je n'avais pas besoin de compter mes amis car ils comptaient sur moi pour les distraire chaque jour ou presque.

Maintenant, si je ne veux pas savoir combien j'ai d'amis, je ne vais pas sur Facebook.

Si je ne veux pas savoir combien de ces faux amis me "like", je ne le leur demande pas. En fait, je préfèrerais qu'ils me "love", çà serait plus sympa !

Et peu m'importe que ces faux amis Facebook qui "like" ou pas, me "twitt".

Donc je continuerai à ne pas facebooker, à ne pas demander si vous me likez or not, et je ne vous retwitterai pas à longueur de journée pour, au bout d'un moment, twitter pour ne rien dire ! Qu'on se le dise !

De toute façon, si vous me lovez vraiment, vous me favoriserez (vous savez, la petite étoile orange)

Quoi qu'il en soit, amis réels ou ressentis moi je vous kiffe grave !

Eriam

PS. Titre de l'actu du jour : Jean-Luc Mélenchon a réuni (selon lui) 100 000 manifestants en faveur de la révolution fiscale, contre 7 000 "têtes" recensées par les services de Manuel Valls. Voilà un mot qui en dit long !

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 16:46
Vraie info ou ressenti ?

Hier matin en ouvrant mon ordinateur je fus assaillie par les titres de la presse du jour. Pêle-mêle, sans ordre d'importance - tout au moins pas à mes yeux - j'ai découvert qu'un hélicoptère était tombé sur Glasgow pendant que le bijoutier de Cézanne avait été relâché et que la maman noire du bébé blanc avait avoué l'avoir noyé.

Un peu plus loin un homme avait été avalé par un python mais c'était une blague ; Manuel Valls, qui en a assez des casseurs Bretons qui manifestent encore aujourd'hui, avait décidé de se présenter aux municipales à Evry et ce n'est pas une blague ; les chauffeurs routiers bloquent encore les routes contre l'écotaxe, et les députés ont voté la loi pénalisant les consommateurs de prostituées. A 1 500 euros l'amende pour une passe, ce sont encore les riches qui seront privilégiés. Quid des chômeurs ou bénéficiaires du RAS ? Auront-ils une amende spéciale ?

Les tatoueurs ne vont plus pouvoir tatouer et il y aura encore plus de chômage qui a paraît-il diminué grâce aux emplois aidés, mais le calcul du taux de chômage tendant à prouver par A + B que la courbe du chômage s'inverserait, est faux.

J'arrêterai là cette liste, bien sûr non exhaustive, qui donne aux réseaux sociaux des os à twitter, car je risque de vous noyer, que vous soyez noirs ou blancs (ou noires, ou blanches).

De tout ce que dessus il ressort cependant que nous vivons dans la civilisation du "ressenti".

En effet, lorsque vous regardez la température sur votre thermomètre et qu'elle marque - 1°, détrompez-vous : vous ressentez en fait au moins - 3°, voire plus de moins selon qu'il y a du vent ou pas.

Il en est de même pour les braquages des bijouteries. Il paraîtrait, selon la journaliste Michèle Cotta pour laquelle j'ai le plus grand respect, que les braquages ont diminué, mais que le "ressenti" des Français les considère en augmentation.

A quand l'estimation de l'orgasme réel et de son ressenti ?

Eriam

PS. Alors que j'écrivais ces quelques lignes, l'info du soir est rentrée : la marche de soutien en faveur de Christiane Taubira n'a pas marché ! Quelques centaines de sympathisants selon les associations (donc moins selon la police), ont bravé les éléments réels ou ressentis.

Pas convaincus qu'une "vague de racisme ait submergé" la France ? Ouf ! je craignais un tsunami !

Sans doute la manif' contre la TVA conduite par Jean-Luc Mélenchon aura-t-elle plus de succès aujourd'hui.

Il ne faut toutefois pas oublier que c'est aussi la journée internationale contre le SIDA qui continue à faire des ravages dans le monde et en France et coûte fort cher à la Sécu (grimace). Bonne nouvelle : Marisol Touraine a décidé de baisser la TVA sur les préservatifs de 7 à 5,5% ! Moins chère que les services à la personne !

PSS. Les populations les plus atteintes par le SIDA sont les homosexuels et les femmes migrantes. Cette nouvelle pourrait servir la cause du mariage gay qui permettrait peut-être de" fidéliser le client" et le rendre plus responsable !

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 12:39
Ministères, la bonne planque

Alors qu'on reproche au Conseil d'Administration de PSA d'avoir voté pour son PDG une retraite en or de 300 000 euros par an jusqu'à la fin de ses jours, on découvre que, dans les ministères, si l'on ne se "goinfre" pas (belle expression inventée par les syndicalistes et reprise par les journalistes), tout au moins l'on peut espérer passer un très joyeux Noël. Pour preuve, l'article que je vous recommande de lire relatif aux primes accordées (clic) par les divers ministresses et ministres à leur impressionnant aéropage de sbiresses et de sbires censés faire le boulot à leur place.

Ces primes sont sans doute méritées si l'on en juge par les fruits que nous, Français plus ou moins moyens, récoltons à la sortie (grimace).

Alors que nous le savons, les députés ont droit à une retraite à vie après avoir exercé pendant cinq ans dans l'hémicycle, ces primes assez conséquentes sont-elles reconductibles ad vitam aeternam ?

Ceci expliquerait pourquoi il faut chaque jour trouver une nouvelle taxe pour financer les petites gâteries des ministresses et ministres.

Il y a tant de zones d'ombres dans les comptes publics que l'on pourrait bien découvrir que Hamlet, le chat de Marie-Charline (la petite copine de Pierre Moscovici) a droit, de par son statut, à des croquettes "Sheba" jusqu'à son dernier ron-ron !

Eriam

Repost 0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 12:12
Brève : comment il vous embrouille

Toujours à l'affût des nouvelles pour vous informer toujours mieux, je viens de capter cet article qui en dit long sur l'exercice de manipulation des cerveaux (clic) auquel se livre François Hollande depuis des mois.

Vous, les 15% qui croyez encore en lui (depuis hier ils sont peut-être moins), vous commencerez peut-être à comprendre qu'il se moque de vous.

Après avoir écrit ces lignes, j'ai presque honte de la violence de mes propos qui confirme, si besoin était, que la violence est partout ;-)

Cette violence est quelquefois salutaire puisque, après le déchaînement de la classe politique, des syndicats et des futurs chômeurs de PSA/Peugeot Citroën, Philippe Warin a renoncé à sa retraite chapeau en or, ce qui ne permettra pas pour autant d'inverser la courbe du chômage !

Mais qui va gagner les 21 millions ?

Eriam

PS. Ne zappez pas la précédente chronique. Cette brève est juste une info supplémentaire.

Repost 0
28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 11:40
Municipales 2014 : des maires et des femmes

Bien que la campagne pour les municipales ne soit pas officiellement ouverte, ça grenouille, ça magouille et ça cafouille ferme dans les partis, que ce soit pour conserver un siège ou pour en gagner un.

Marseille ajuste ses Kalachnikov pour dégommer les adversaires, tandis qu'à Paris le duel NKM/Hidalgo est engagé depuis longtemps. NKM fait d'exquises rencontres dans le métro parisien, ce qu'Hidalgo ne peut faire puisque transportée à l'aise dans les véhicules que le bon Bertrand met à sa disposition pour ménager ses arrières (ou son derrière !).

Pendant ce temps là, les candidats à la reprise des communes endettées jusqu'au cou et dans la mouise pour longtemps encore par manque d'argent et à cause de crédits douteux, affutent leurs meilleures armes.

Mais, il y a un mais... En 2014 point de tergiversation : la parité hommes/femmes sera OBLIGATOIRE sous peine de mauvais traitement de la part du gouvernement. De surcroît, les petites communes entre 1 000 et 3 500 habitants entreront dans la cour des grands et seront soumises aux listes bloquées !

Fini le panachage qui permettait de se venger des personnes que l'on n'aimait pas en les rayant d'un trait rageur ! Fini le bon vieux temps où l'on élisait à son insu un candidat qui n'avait pas posé sa candidature ! Fini aussi, les conseils municipaux entièrement masculins ;-(

Dans les années 1970, prendre une femme sur une liste équivalait pour la tête de liste (masculine cela va sans dire) à se faire passer pour un féministe. A partir de demain, ils le seront tous, souvent de force plutôt que de gré !

Etant donné que le nombre de conseillers, maire compris, est toujours impair, quid de la tête de liste ? Devra-t-elle être bicéphale ?

A parité bien entendu !

Eriam

Repost 0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 18:09
Trois milliards de mille sabords : main basse sur Marseille

Cela vous a sans doute échappé, mais pas à votre Eriam préférée, les maires des 36 000 et une communes de France se verront bientôt sucrer la coquette somme de 3 milliards d'euros dans le budget destiné aux collectivités locales.

Je vous avais alertés en temps utile (mais peut-être n'avez-vous pas percuté) il y a quelque trois semaines, au moment où Jean-Marc Ayrault s'était rendu à Marseille pour abreuver la campagne électorale de Patrick Menucci du montant cash de 3 milliards d'euros.

Transfert d'argent blanchi habilement dissimulé pour gagner la mairie qui résiste encore à la gauche catastrophe ?

Maires de toutes les communes, unissez-vous et manifestez votre réprobation. Ces méthodes cathodiques ne sont pas très catholiques.

L'Etat prendrait-il une avance sur les recettes de la prostitution pour arroser Marseille autrement qu'avec des pruneaux ?

Eriam

Repost 0
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 12:28
La violence, elle est partout

La violence elle est dans les paroles proférées par Najat Vallaud-Belkacem, ministresse des Femmes, à l'encontre des consommateurs de prostituées qu'elle veut sanctionner lourdement, l'Etat devenant ainsi le premier bénéficiaire de la prostitution...

La violence elle est dans les paroles de la même ministresse lorsqu'elle porte celle de François Hollande d'un ton lisse, sans chaleur, sans émotion alors qu'elle annonce de nouvelles taxes ou nouvelles punitions. Néanmoins l'on peut apercevoir au fond de ses yeux de serpent une lueur de jouissance intérieure qui pourrait glacer le sang de n'importe quel Français croyant encore en la parole du Président (15% aux dernières nouvelles).

La violence elle est dans les paroles, les pensées et les omissions de tous ceux qui sont supposés nous gouverner. En première ligne aujourd'hui Christiane Taubira pour qui commencent les festivités contre le racisme.

La violence elle est surtout dans les réseaux sociaux qui jugent tout et n'importe quoi, critiquent nos élus et leur fait subir des lynchages permanents.

La violence elle est, et c'est pire que tout, dans ces mêmes réseaux sociaux qui détruisent la vie des enfants en les poussant au suicide.

La violence elle a toujours existé dans les cours de récréations, mais il y eût une époque où elle ne tuait pas encore.

La violence c'est notre société telle que, grâce au progrès, nous l'avons construite ou, pire, détruite !

Eriam

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:58
Associations caritatives : sont-elles toutes dignes d'un don ?

Tout au long de l'année nous recevons moult sollicitations.

Dès qu'un ouragan décime une population, laissant des milliers de sans-abri sur la paille, mais sans grain, toutes les associations se ruent sur nos portefeuilles, employant les méthodes les plus sophistiquées pour nous faire lâcher les économies que le gouvernement ne nous a pas encore piquées.

Une personne bien pensante, donc de gauche, (LOL) me rappelait hier (vous voyez, je ne vous parle que de vécu), que nous ne payions que 50% des sommes que nous donnions pour nos bonnes œuvres. Tout cela étant tout de même plafonné pour les très généreux donateurs.

Les Restos du cœur ont commencé leur campagne d'hiver et vont encore nourrir des centaines de milliers de personnes nécessiteuses ou non, et c'est là où le bât blesse.

Et nous verrons encore, tout au moins je ne l'espère pas, que des petits rigolos incendieront les hangars où seront entreposées les marchandises destinées à la misère qui règne dans notre pays.

Je n'accuserai pas le gouvernement actuel d'avoir fabriqué toute cette misère. Loin de moi l'idée de porter un tel jugement. Je l'accuserai simplement de la favoriser en paupérisant les classes, moyennes et moins, en continuant, inlassablement, à chercher comment mieux plumer le coq gaulois.

Comme le suggère Jeannot le Nantais, remettons le système fiscal à plat ce qui implique, pour moi et bien d'autres, de renoncer à l'augmentation de la TVA qui touchera tout le monde du bas en haut de l'échelle sociale.

Les Français seront peut-être plus enclins à signer des chèques en faveur des associations, non sans avoir au préalable fait le tri parmi les tonnes de mailings dont on nourrit leurs boîtes aux lettres. Quel gâchis de papier et de timbres !

De toutes façons, l'Etat s'en sortira encore bien qui compte sur la générosité du peuple pour pallier ses carences.

Eriam

Repost 0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 14:03
Journée internationale contre les violences faites aux femmes

Elles ne mouraient pas toutes, mais toutes étaient frappées.

Sans doute l'avez-vous remarqué, depuis quelques années, tout le monde embrasse tout le monde, que l'on se connaisse ou non, hommes entre hommes, femmes entre femmes, hommes contre femmes, femmes contre hommes, du monde ou pas.

La violence est partout, et surtout en cette période automnale qui ressemble à l'hiver.

Récemment, j'ai été la victime non consentante de cette violente pratique, de la part d'hommes, mais aussi de femmes.

Souhaitant éviter un contact que je redoutais eu égard aux miasmes qui se répandaient dans la salle où je me trouvais, j'arguais du fait que "j'étais pleine de microbes".

A mon grand désespoir personne ne sembla en avoir cure et tout le monde m'embrassa goulument en rejetant ses propres microbes assortis d'un : "mais moi aussi, j'ai la grippe" ou : "moi aussi, j'ai une gastro".

On nous recommande régulièrement de bien nous laver les mains après avoir été aux toilettes, avant de passer à table, de ne pas toucher les poignées de portes etc.

Qui aura le courage de déposer une loi à l'Assemblée contre cette violence qui risque de s'aggraver au fil des années et coûter de plus en plus cher à la Sécu ?

En effet, de plus en plus nombreux sont ceux qui refusent de se faire vacciner contre la grippe !

Eriam

Repost 0