Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 09:11

Avant toute chose, j'aimerais saluer ici certains de mes lecteurices que j'ai eu le plaisir de rencontrer hier après une très longue absence. Ils sont présents virtuellement quotidiennement, mais les voir en chair et en os, et même en poils et en os concernant Renard et sa Renarde, sortis de leur terrier creusois, fut un immense plaisir !

Revenons à notre Macron. Son premier coup, quitter le gouvernement, fut un coup de maître à l'encontre de celui qui l'avait réchauffé dans son sein.

Le second n'est pas mal non plus. Faire semblant d'accorder à François Bayrou des investitures pour les législatives en échange de son ralliement qui lui a permis de faire un meilleur score à la présidentielle. Chapeau Machiavel !

François Hollande a capitulé sans combattre et s'est retiré tout en jouant le conseiller protecteur. Va-t-il enfin cesser ses chatouilles et petites phrases d'encouragement à son poulain ? Quand  Emmanuel va ruer dans les brancards avec sa fougue de pur-sang, ca risque de faire mal.

Je vous dispenserai de toutes les magouilles, avortées pour Manuel Valls et d'autres ministres qui cherchaient à se placer et dont certains trouveront face à eux un candidat de la République En Marche bien décidé à les virer le 11 juin prochain.

Une petite parenthèse pour rectifier mon erreur : il y aura bien des vieux dans les candidats. Pour l'instant, les âges s'échelonnent entre 24 et 72 ans. Avis aux amateurs : il y a encore de l'espoir certains postes qui ne sont pas encore pourvus. Un clic de souris, et hop ! Votre candidature a quelque chance d'aboutir.

Parmi tout ce que nous avons entendu hier et ce matin concernant la personnalité des futurs ou pas député(es), j'ai retenu le cas de Marie Sara, ancienne torera, qui a pour mission d'abattre le taureau Gilbert Collard dans le Gard. On ne nous a pas dit si elle combattrait à pied ou sa cheval, sa spécialité.

J'ai gardé le meilleur pour la fin. Je vous disais dimanche ou lundi dernier, que François Hollande avait fait des économies dans le budget de l'Elysée pendant son quinquennat. Il aurait même rendu DIX MILLIONS D'EUROS. Oui mais... cet argent était destiné à l'entretien du palais mis à sa disposition. Emmanuel va devoir faire retapisser la chambre à coucher laissée à l'abandon depuis le départ de Valérie.

Mauvais gestionnaire de surcroît. Ca vous étonne ?

Eriam

Repost 0
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 09:19

 

Les flingages de toutes sortes que l'élection d'Emmanuel Macron a provoqués, et particulièrement l'explosion du PS, donnent lieu à une avalanche de mouvements. À part celui de Benoît Hamon, le dernier en date vient des trois grasses qui avaient décidé de lui apporter leur soutien après l'éviction lamentable de Manuel Valls lors de la primaire socialiste. J'ai nommé : Anne Hidalgo toujours bien moulée dans ses pantalons de cuir,  Christiane Taubira bien serrée dans ses vestes colorées et Martine Aubry avachie dans des vêtements improbables. "Des demain" est le nom de leur mouvement.

À mon avis c'est aujourd'hui qu'elles devraient se mettre en marche si elles veulent arriver demain ! Il ne faut jamais procrastiner. Tout le monde le sait "demain il sera trop tard"

Je suis cruelle ? Oui, Je le reconnais volontiers. C'est après avoir vu leur photo hier dans un journal télévisé que ce titre m'est apparu comme une évidence. 

Et maintenant ? Que vont-elles proposer ces délicieuses maire de Paris, ex Garde des sceaux et ex Secrétaire nationale de PS, place qu'elle avait piquée en son temps à Ségolène.

Si Ségolène s'est bien sortie de la mauvaise passe accrue par le vilain tweet de la méchante Valérie Trierweiler, Martine est depuis longtemps tombée aux oubliettes pour le PS alors que son papa Jacques Delors est toujours une référence. Enfin pas pour longtemps.

Avec Emmanuel, tout va changer ! Les vieux, aux orties ! Les jeunes vont changer la société et il n'y aura plus de place pour les Français au-dessus de 40 ans. Du moins pour l'instant, car dans cinq ans, le petit Emmanuel aura bien vieilli. Je trouve qu'il a deja pris quelques rides depuis son accession à la fonction suprême.

Que Francois Hollande ne s'y trompe pas. Ce n'est pas parce qu'il fait semblant d'accepter ses conseils qu'il ne va pas le rejeter dimanche après la passation de pouvoir.

Encore une fois mon IPad a avalé quelques accents. Ca m'énerve !

Eriam

Repost 0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 10:16

J'avais préparé dans ma tête une chronique que j'aurais intitulée : "Les papouilles de papa", tant j'ai été choquée par les gestes d'affection à la limite de l'inceste, prodigués par François Hollande à celui qu'il continue de considérer comme son fils spirituel mais qui, à la force de ses petits biceps, acquis son indépendance dimanche soir. Qu'on lui lâche les baskets que diable !

Les événements s'enchaînant à la vitesse d'un TGV, j'ai essayé de prendre le train en marche (Ah ! Ah ! Ah !) pour suivre l'actualité.

Le quinquennat d'Emmanuel Macron a commencé par trois commémorations : l'Armistice de 1945, la Journée de l'Europe, la Journée de l'Esclavage à laquelle vient se greffer l'enterrement d'une députée socialiste qui aura lieu cet après-midi. Il marche sur les traces de François !

A propos d'enterrement, en quelques mois, et même quelques jours, le nouveau président de la République a réussi à dynamiter le PS moribond, tâche pas trop difficile, mais également le FN dont le meilleur espoir féminin, Marion Maréchal-Le Pen, a démissionné de tous ses mandats.

Auparavant, au premier tour de l'élection présidentielle, le même Emmanuel Macron avait laminé le bon vieux parti de droite, Les Républicains, le parti des Insoumis, le PS, et Debout la France qui s'est torpillé lui-même. Bingo !

Qu'on se le dise : Emmanuel Macron, n'a pas l'intention de s'encombrer de vieux débris*. A part ses souteneurs spontanés des premiers jours, ses pourvoyeurs de fonds et ceux qui ont pris la caravane en marche, il ne veut que des jeunes : inconnus, mais beaux et intelligents. Il possède à domicile un modèle de 1952 qui lui suffit amplement.

A propos de Brigitte, nous avons appris ce matin qu'elle attendrait à l'intérieur du palais que son mari soit accueilli par François sur les marches de l'Elysée, dimanche prochain. Raison invoquée : François sera seul. S'il m'en souvient, Nicolas, à son accession au trône était entré seul dans le palais, Cécilia l'attendant dans le grand salon avec sa cohorte d'enfants bien propres et bien habillés.

Brigitte sera-t-elle accompagnée par sa meute d'enfants et petits-enfants ?

Eriam

* A propos de vieux débris, Donald Trump a viré sans tambours ni trompettes, le chef du FBI. Sans doute parce qu'il avait découvert de vilaines choses entre Poutine et lui. C'est pourtant de la mémoire récente !

Repost 0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 10:21

Je vous entends déjà dire : "Elle n'a pas arrêté de le vilipender pendant son quinquennat et voilà maintenant qu'elle le regrette !". Et je sens votre colère monter.

Pardonnez-moi, mais en parcourant le Figaro Magazine de cette semaine, j'ai appris que, sous le règne de l'homme qui grossit plus vite que son ombre, qui commémore à tout va et se dégonfle au moment de repiquer à la cuisine de l'Elysée, la vraie, la bonne cuisine concoctée par un vrai chef, véritable Premier ouvrier de France, j'ai appris,  disais-je, que nous avions fait des économies pendant son long passage au palais.

En 2013 il a vendu une bonne partie du stock de vin de nos caves élyséennes pour la somme de 501 000 € dont nous n'avons pas bu la couleur.

Certes, son coiffeur nous a coûté très cher. Il y a pourtant de bonnes teintures dans les supermarchés à un prix très modique et de bonne qualité. De plus, avec son peu de cheveux, un seul flacon aurait pu servir deux fois.

Certes, il a beaucoup voyagé, mais moins que Nicolas Sarkozy sans doute et peut-être avec une cour moins importante. Néanmoins, il a eu vraiment beaucoup de personnel au service de sa petite personne, mais peut-être de moins bonne qualité que celui qui entourait son prédécesseur, car il coûtait moins cher. En revanche, aucun bénévole recensé !

Je ne donnerai pas plus de détails à mes concitoyen - nes. Ils pourront les trouver dans leur magazine favori.

La nouvelle la plus réjouissante que j'ai gardée pour la fin : le départ de Valérie Trierweiler nous a permis d'économiser la coquette somme de 450 000 € par an ! Soit l'équivalent du coût d'entretien des espaces verts - dont 15 000 m2 supplémentaires ont été construits sous le règne de sa majesté François - salaires des jardiniers compris.

Quand je pense que François Fillon a été éjecté de la scène politique pour avoir versé, sur plus de 20 ans, la modique somme de 900 000 € à son épouse Pénélope, on a quelque mal à comprendre.

Il est vrai que, si Pénélope était l'épouse discrète et effacée d'un député, d'un sénateur et d'un Premier ministre, Valérie Trierweiler ne fut que la concubine chiante mais non fictive, d'un président de la République !

Eriam

 

Quid de la famille Macron ?

Une amie très chère m'a gentiment fait remarquer que Brigitte et sa nombreuse famille risquait de nous coûter plus cher que la concubine de Francois Hollande.

Je ne suis pas loin de penser comme elle après avoir vu s'entasser 

sur l'estrade du Louvre les enfants, gendres, petits-enfants et autre personnel (ses proches ainsi que les nomme Le nouveau président de la République).

Allons-nous devoir les nourrir tous ?

Eriam

Repost 0
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 14:36

Peut-être une certaine forme de soulagement.

Jamais le sort d'une femme battue ne m'a autant réjouie. Et nous avons été plus de 66% de Français à la corriger ! Je respecte ceux qui ont tenté de la défendre. Eux aussi ont des convictions.

Au lendemain de cette élection hors norme qui aura fait durer un certain suspense étant donné le monde très bizarre dans lequel nous vivons aujourd'hui, je ne me sens ni frustrée, ni apaisée.

J'ai le sentiment de ne plus faire réellement partie de l'avenir de la France. Il y avait tant de jeunes hier soir au Louvre ! Notre nouveau président est lui-même si jeune ! 

Si jeune, et pourtant il a utilisé le même modèle de dramaturgie que François Mitterrand lors de sa première élection. Sortant de l'ombre dans la cour du Louvre, les projecteurs s'allumant sur son passage jusqu'à cette estrade d'où il a prêché la bonne parole au peuple de France dont il n'est pas l'élu de tous les cœurs. Certes, il doit essayer de rassembler !

Depuis quelques quinquennats, ne votons-nous pas contre quelqu'un plutôt que pour quelqu'un ?

Si jeune, mais ayant été rejoint par un certain nombre de vieilles barbes du PS qui avaient peur de tomber dans les oubliettes après et même avant le renoncement de François Hollande. Si jeune mais employant des mots et formules désuets.

Si jeune mais, après avoir fait un faux-pas dans l'euphorie d'une victoire annoncée au premier tour, a décidé de devenir sérieux pour rassembler les votes de tous les Français.

Bien joué Monsieur Macron, félicitations ! Mais plutôt que suivre les conseils qui fusent de toutes parts de vous donner une majorité En Marche à l'Assemblée Nationale, j'aimerais que mon camp historique se montre enfin adulte, cesse de se chamailler et porte nos valeurs, modernisées, pendant les législatives.

La bataille continue ! Qu'un sang impur, abreuve nos sillons !*

Eriam

PS. *Voyez comme elle est belle notre Marseillaise lorsqu'on la met en pièces détachées !

Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 20:35

 

Tous en marche derrière François... Baroin !

Transformons l'essai que nous avons marqué.

Désolée, mes craintes s'avèrent. Avec l'élection d'Emmanuel Macron, 39 ans et quelques jours, nous allons devoir payer sa retraite pendant très, très longtemps et plus encore s'il siège au Conseil Constitutionnel !

Que Dieu lui prête vie et le conseille "in petto" !

Félicitations Monsieur Macron !

Eriam

Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 09:12

Durant toute la semaine, la  fébrilité a régné dans les mairies. Installation des bureaux de vote, isoloirs, recherche d'assesseurs et de présidents de bureau. Les deux parties en présence au deuxième tour n'en ayant pas proposé, il a même fallu réquisitionner le personnel communal et le rémunérer pour que l'élection se déroule sans accroc.

Rassurons nous, tout est en ordre. La police veille sur nous et nous pourrons remplir notre devoir civique sans angoisse particulière à part celle du résultat qui sortira des urnes ce soir.

Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l'espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
Ô Waterloo ! je pleure et je m'arrête, hélas !

En écrivant le mot urne, ces vers de Victor Hugo, extraits de L'expiation, me remontent en mémoire. Rien à voir ?

Comme il est, en principe, interdit de parler de l'élection ou de politique jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, les journalistes tentent par tous les biais possibles d'influencer les indécis. Ce n'est vraiment pas drôle !

J'ai même entendu de la bouche d'un journaliste que je croyais sérieux que, pour être président de la République Francaise, il fallait avoir un chien 😳.

Le petit Macron, apparemment, n'en a pas car il ne nous l'a jamais présenté. Quant à Marine Le Pen, à part une chatte on ne lui connait aucun chien de compagnie. Peut-être un pitbull qui s'appelle Jean-Marie ?

Je vous propose donc de rire franchement avec vos amis si vous déjeunez avec eux, car ce soir vous serez peut-être fâchés pour au moins cinq ans !

Il pleut ? Allez à la pêche. Il parait que le poisson mord mieux sous la pluie car il sort sa tête de l'eau pour en profiter 😅

Ne laissez passer aucune occasion de rire et de vous amuser, après avoir voté, et bien voté  bien sûr. 

Ce soir, même si vous n'êtes pas heureux, buvez du champagne, non pas pour faire la fête, mais pour vous réconforter ! 🍾

Et n'oubliez jamais : "l'humour est l'élégance du désespoir" Boris Vian.

Eriam

Repost 0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 09:10

J'ai appris cette semaine dans un journal très sérieux, Les Echos, qu'il existait une journée mondiale du rire, (clic) depuis 1998, le premier dimanche de mai. Ce sera donc demain.

Je ne vois guère de raisons de rire dans tout ce qui se passe autour et dans notre propre vie, et encore moins dans ce qui se passera demain, néanmoins, je dois avouer que je recherche toutes les occasions de m'esclaffer, que ce soit une seconde ou quelques minutes.

Quant au fou-rire que l'on préconise pour évacuer le stress et se faire du bien, en fouillant dans ma mémoire, je suis arrivée à en retrouver un que je n'ai pu réprimer il y a quelques mois... lors d'une messe.

Un homme de bonne volonté s'étant imposé pour lire le psaume qui vient après la première lecture, au lieu de lire, se mit à improviser un chant tout en agitant sa main dans tous les sens. Impossible de l'arrêter ni de le suivre !

La personne située devant moi se retourna les yeux écarquillés en pouffant. Il n'en fallut pas plus pour déclencher chez moi un énorme fou-rire communicatif puisque dans la seconde qui suivit, mes compagnons de rang en firent autant, tandis que le prêtre tentait de réprimer le sien. 

Après quelques minutes de hoquets plus ou moins discrets, nous nous calmâmes et poursuivîmes notre office plus raisonnablement.

Dieu, qu'il est bon de s'en souvenir ! A cette évocation, je souris. C'est peu, mais c'est quand même beaucoup.

Je ne dédaigne pas non plus les amuseurs publics qui s'improvisent humoristes, dont certains cependant me répugnent plutôt qu'ils ne m'amusent. Stéphane Guillon, Christophe Alévêque, plus haineux que drôles, Jean-Marie Bigard dont j'ai cité hier une petite phrase, mais dont la vulgarité m'indispose. Je ne les écoute ni ne les regarde.

En revanche, j'ai plaisir, le dimanche soir - hors élections - à regarder l'émission de Michel Drucker où quelques humoristes font leur numéro. Quelques minutes de rire ne font de mal à personne. Bien sûr, c'est très peu par rapport à la dose quotidienne dont nous aurions besoin : 10 minutes ! Mais lorsqu'on ne peut participer à des groupes de yoga-fou-rire, (oui, çà existe !) c'est mieux que rien !

Au terme de cette campagne "d'une rare violence, monstrueuse, exceptionnellement horrible...", on pourra retenir quelques moments au cours desquels nous avons pu sourire et même rire, et qui nous ont été procurés par : Nathalie Artaud avec son langage d'une autre époque, Philippe Poutou et sa loghorrée verbale, Jacques Cheminade et ses certitudes spatiales, François Asselineau qui n'en revient pas encore d'avoir fait des selfies, et surtout Jean Lassalle sa faconde, son accent de terroir et sa voix de stentor.

Citer leurs noms une fois encore est le seul hommage que nous pouvons leur rendre avant qu'ils ne retournent aux oubliettes.

Rira bien qui rira le dernier !

Eriam

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 15:50

Madame Le Pen s'est bien embrouillée mercredi sur son projet de ramener le départ en retraite des Français à l'âge de 60 ans... et sur bien des sujets. Je ne referai pas de commentaire sur le "débat" qui divise les commentateurs. Quand il n'y a pas de castagne, ils ne sont pas contents, quand il y a de l'animation, il ne sont pas contents non plus. Tant qu'il n'y a pas de mort en direct, ils peuvent s'estimer heureux !

Que dire de la nouvelle qui a mobilisé la presse chez nos ex-amis Britanniques, de mercredi soir à jeudi en fin de matinée ? Le Prince Philip duc d’Édimbourg, né prince Philippe de Grèce et de Danemark, qui oeuvra en tant que prince consort aux côtés de sa très gracieuse épouse la reine Elizabeth II pendant plus de 70 ans, a décidé, à l'âge canonique de 96 ans (il est né le 10 juin 1921), d'envisager de prendre sa retraite en octobre prochain. 

Goodness gracious me ! What a news my dear ! I can't believe it !

Cette nouvelle étonnante n'appelle qu'une seule question de ma part : percevra-t-il sa retraite à taux plein ?

Toujours à propos de retraite. Si Emmanuel Macron est élu président de la République Française dimanche prochain à l'âge de 39 ans et 137 jours (il est né le 21 décembre 1977), pendant combien de temps après sa non ré-élection devrons-nous payer sa retraite d'ancien président ?

J'espère que, dans ses projets de moralisation de la vie politique, il inclut la suppression des retraites des anciens présidents de la République dont nous payons actuellement celles de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, et, dans deux jours, celle de François Hollande.

Avec l'allongement de l'espérance de vie qui augmente un peu plus chaque jour, la charge pour les Français risque de s'alourdir considérablement.

Ceci étant posé, j'ai trouvé que, depuis quelques jours, Emmanuel Macron avait mûri, que sa voix avait vieilli, et qu'il avait pris une certaine épaisseur.

Ses expressions quelque peu surannées et même enfantines me font redouter que le choix de son (sa) Premier (ère) ministre qu'il a fait "in petto" (dans le secret de son cœur), ne laissent présager que Brigitte Trogneux remplira ce poste. 

N'a-t-il pas dit qu'elle aurait un rôle très actif à l'Elysée ?

Eriam

PS. Selon le dicton de Jean-Marie Bigard : "Il ne faut pas vendre la peau de l'ours. Non il ne faut pas !"

Dimanche, nous ne fêterons pas sa victoire s'il est élu, mais votons quand même pour Emmanuel Macron et préparons-nous à suivre François Baroin !

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 08:47

 

Bien emmitouflée dans ma couette car la soirée sera longue et il fait plutôt frais ce soir, à quelques minutes du fameux débat de l'entre deux tours, je me demande si je vais le regarder.

Depuis 20 h, on nous décortique ce qui va se passer avant même que l'un ou l'autre des belligérants n'ait pu prononcer un seul mot car ni l'un ni l'autre n'est encore sur le plateau.

On nous fait visiter les loges ; on nous montre les bonbons et les fleurs préparés à l'intention de l'un et de l'autre - et si quelqu'un avait mis du poison ? - on nous fait traverser un long couloir drapé de noir pour nous faire ressentir les frissons qui devront parcourir les candidats, à leur corps défendant. On nous dit qu'on les maquille. Sont-ils si pales ? Mon accent circonflexe me fuit, j'en pâlis.

Maryse Burgos, journaliste de France2, a rencontré Brigitte Macron. Celle-ci a peur ! Oulala !

Florian Philippot il n'a  peur du tout lui. Na !

Ca commence bien ! La Marine attaque de front (trop drôle !). Elle parle trop vite. Elle est elle-même : méchante, railleuse, provocatrice. Elle dévoile d'un seul coup toute sa haine !

Le décor est planté !

Merci ! Répond Monsieur Macron. Il salue sa loggorhee verbale venue fort à propos. Un point pour Macron. 

 

Je pense que les bons points, Monsieur Macron, grâce à la vulgarité, la mauvaise foi et l'attitude méprisante de la candidate tout au long du débat, les a accumulés.

Pas une seule fois il n'a été déstabilisé et n'a suivi Madame Le Pen dans la pente sur laquelle elle a voulu le faire glisser.

Yeux verts de haine, même bien maquillés, mâchoire carnassière, contre yeux bleus d'acier, le petit Emmanuel a un caractère bien trempé.

Je confirme mon choix pour Dimanche : Je ne voterai ni blanc, ni ne m'abstiendrai, et encore moins Le Pen.

J'accorderai mon vote à Emmanuel Macron et lui demanderai d'en faire bon usage !

Qu'il se rassure, je ne brigue pas la place de Première ministre. Je manque cruellement de temps pour assurer une telle mission !

Les candidats ne manquent pas qui piaffent devant sa porte !

Eriam

Repost 0