Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 08:42
Béziers : crotte alors !

Aujourd'hui samedi, première course de e-formule 1 dans la capitale autour de l'esplanade des Invalides. Course non polluante paraît-il puisque les voitures sont électriques et aussi bruyantes qu'un sèche-cheveux dans notre salle de bains. Oui, mais combien de sèche-cheveux vont-ils ronronner tous ensemble ? Et combien de KWH vont-elles consommer ? Electricité ne veut pas dire sobriété. Pour couronner le tout : seul Canal+ retransmettra la course. Paris n'est pas à tout le monde.

Non polluante ? Pas tant que ça car il a fallu revêtir la piste improvisée de bitume qui dégage des gaz toxiques. Et pendant ce temps-là François le nul se pavane à New-York pour faire ratifier l'accord de Paris de la COP21.

A propos de pollution, le maire FN de Béziers, Robert Ménard fait ficher tous les chiens de la ville. J'ai d'abord cru que seuls les bergers allemands seraient encartés, mais non. ADN, empreintes des coussinets, iris de l'œil, tous doivent y passer, que ce soient les chiens-chiens à leur mémère qui, bien que les portant sous leur aisselle, ne rechignent pas à faire leur gymnastique en les déposant sur le trottoir pour y faire leurs besoins, les ramasser en vitesse et continuer leur jogging ailleurs.

Ensuite, que se passera-t-il ? Eh bien les employés communaux passeront leur temps à analyser les déjections des toutous, entrer les données dans des ordinateurs et verbaliseront !

Il n'est pas exclu que des caméras, si le système n'est pas satisfaisant, soient installées pour ficher les propriétaires en enregistrant leur iris. Si vous voyez des joggeurs avec chien portant des lunettes noires, dénoncez-les. Oui mais, si ce sont des aveugles ?

Dans un certain sens, je ne suis pas contre la délation en matière de déjection canine. Des centaines de milliers de tonnes de crottes en tous genres sont déversées sur les trottoirs des villes chaque jour, y compris dans les parcs publics où gambadent de très jeunes enfants.

Il faut punir ces incivilités, entre autres, qui participent à la dégradation de la santé de la population, ou éduquer les chiens à ramasser leurs crottes !

Désolée d'avoir été aussi longue sur ce sujet qui, néanmoins, concerne autant les Français que les Migrants.

Nous sommes tous dans la merde ! (Le mot est lâché !)

Eriam

Béziers : crotte alors !

Le décédé célèbre de la semaine

Hier je n'ai fait qu'effleurer la triste nouvelle du décès de Prince, roi de la pop qui a déclenché une onde de chagrin immense tout autour de la planète, mais, je le regrette, pas la moindre larmichette purple au coin de mes yeux. Pour tout vous dire, je préférais Michel Delpech.

Que de larmes, de cris, de folie douloureuse, de mers de fleurs, ont déferlé comme un tsunami dans les villes du monde entier ! A part François le nul qui ne s'est pas exprimé, tout le monde le pleure.

Il y a à peine trois mois, disparaissait David Bowie, lui aussi roi de la pop. Même scénario. Hommages sur toutes les radios, télés, dans tous les journaux et magazines.

Le monde est ainsi fait !

A quand une marche blanche pour raviver un peu le chagrin éprouvé par tous les fans ?

Surtout, n'en faites pas autant quand je m'en irai ! (grimace)

Eriam

Repost 0
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 09:21
Le petit Prince est mort, vive la Reine !

Prince, le roi de la pop, est mort prématurément à l'âge de 57 ans.

Elisabeth II, reine très pop-ulaire d'Angleterre et, en son temps, du grand empire britannique sur lequel le soleil ne se couchait jamais, fête ses 90 ans.

Deux générations entre ces deux personnages hauts en couleurs. C'est peu dire concernant Sa très Gracieuse Majesté !

Pourquoi, en ce vendredi 22 avril (ou 53 mars, c'est selon votre calendrier personnel), jour ordinaire s'il en est, parler d'eux ?

Eh bien, parce que je me réjouis de voir sur tous les écrans la reine d'Angleterre arborer ses tenues qui font souvent grincer les dents par l'acidité de leurs couleurs, les photos de toute la famille réunie, le délicieux petit prince George perché sur de gros livres en mousse, la jolie duchesse Kate de Kent, le Prince Philip qu'on sort toujours, sauf par mauvais temps de peur qu'il n'attrape une pneumonie, et bien d'autres raisons qui font que la monarchie britannique présente toujours beaucoup d'intérêt pour le monde entier. Pas toujours riante, mais le déploiement de faste, les carrosses, les vivats de la foule font du bien en ces temps où tout le monde a peur, pleure, couché ou debout, dans son lit ou dans la rue.

Hier encore (j'avais vingt ans... la la la la la la) 500 Migrants auraient disparu en mer. Au conditionnel car on ne sait pas exactement combien. Mais, que sont 500 corps de plus ou de moins dans la Méditerranée que l'on pourra bientôt appeler Mer Rouge bis ?

Une nouvelle plus souriante : la non-allégeance d'Emmanuel Macron, le chéri de sa dame, à son patron François le Nul (c'est ainsi désormais que je nommerai François Hollande. Qu'on se le dise !). Le ministre de l'Economie n'est pas du genre, nous l'avons bien compris, à "fermer sa gueule ou s'en aller". Il reste, persiste et en remet une couche. Couches qu'il a quittées il n'y a pas si longtemps... puisqu'il change les petits-enfants de sa maman-épouse.

Une nouvelle qui ne me fait pas rire du tout : Rama Yade qui s'était tenue tranquille depuis pas mal de temps, a décidé de poser sa candidature à la présidence de la République, sans passer par une quelconque case "primaire".

Et pourquoi pas ? Puisque Christiane Taubira n'a encore rien dit, Rama a toutes ses chances. Ce d'autant qu'elle est beaucoup plus foncée que l'ex Garde des Sceaux.

Il est temps, dans une France qui prône la mixité, la lutte contre le racisme, le droit à la différence et autres bonnes paroles, qu'une personne de couleur très noire ambitionne de sauver notre pays !

Bonne chance à elle !

On va voir ce qu'on va voir !

Eriam

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 09:22
Loi contre le travail, attention aux jours fériés

Myriam El Khomri, ci-devant Secrétaire d'Etat au Travail, avait promis de se mettre au travail en 2016. C'est chose faite. Elle a tant et si bien œuvré pour laisser son nom à la postérité qu'il est devenu synonyme de "loi de l'emmerdement maximum". Tout le monde lui en veut sans vraiment savoir pourquoi.

Les jeunes sont dans la rue, enfin plus maintenant car ils sont en vacances, les moins jeunes et même les vieux bobos sont sur la place publique et de la République pour protester contre quelque chose.

Myriam, elle, ne prend pas de vacances et elle cherche comment elle pourrait bien faire avancer un projet qui ne fait que reculer au cours des semaines. Elle n'a donc rien trouvé de mieux que s'attaquer aux sacro-saints (du paradis) jours fériés que la religion catholique offre aux Français, même musulmans.

Au nom de la République laïque, la Secrétaire d'Etat au Travail envisage de supprimer tous les jours fériés liés à une fête religieuse. Que restera-t-il ?

Quelques pays européens ont déjà tenté la chose, mais pas au nom de la laïcité, seulement pour faire travailler le peuple un peu plus et augmenter la productivité du pays.

Une telle chose pourrait-elle passer inaperçue si, d'un seul coup de crayon, après avoir supprimé les petites lettres St ou Ste devant les noms du calendrier, l'on rayait les Noël, Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint, assortis de lundis, ponts, viaducs qui font la joie de tous les Français, quelle que soit leur religion ou origine ?

Les "Nuit debout" ont bien décidé de changer le calendrier et, selon eux, nous devrions être le 52 mars ou quelque chose comme çà.

Chacun fait ce qu'il veut dans une démocratie. C'est bien là le problème !

Eriam

PS. L'Assemblée Générale qui s'est tenue dimanche dans mon jardin avait pour but, je l'ai compris ce matin, de protester contre l'obligation pour la volaille de la ferme voisine, de passer la nuit debout, lumière allumée. Les courageux volatiles qui caquetaient dans mon jardin essayaient simplement de faire changer les choses ! Peine perdue !

PSS. Je remercie le lecteur qui m'a donné l'info traitée aujourd'hui. Néanmoins, et bien que ce ne soit pas un jour chômé, le décret de loi en question est daté du 1er avril 2016.

Repost 0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 08:55
Démocratie participative : agora dans mon jardin

La place de mon village restant désespérément déserte - les habitants étant indifférents aux mouvements parisiens - quelques volatiles, ayant lu dans le Canard Enchaîné qu'il y avait à Paris des assemblées générales où tout le monde pouvait s'exprimer, ont décidé d'en tenir une dans mon jardin.

Cela commença par un conciliabule entre deux poules dont l'une, noire, a ses habitudes dans mes massifs de fleurs - je vous ai déjà parlé d'elle - et une blanche et rose qui voulait envahir le territoire.

Elles se mirent donc à discuter, près de mon massif de pensées (quel meilleur endroit pour philosopher ?), caquetant à qui mieux mieux, quand j'entendis un bruit de dispute qui me fit sortir de la maison. Un coq, anglais de surcroît, venait apporter sa bruyante contribution à cette assemblée démocratique pour y prendre la parole sans attendre que les gallinacées aient terminé leur exposé. Crêpage de têtes, picorage de crête, plumes qui volaient... je dus mettre bon ordre à cet échange plutôt brutal, échange auquel se joignirent d'autre volatiles de la ferme voisine dans une cacophonie indescriptible.

Tandis que les pies et les corbeaux, pas du tout pacifiques, s'apprêtaient à entrer dans cette belle assemblée, les tourterelles de Turquie, elles, s'échappèrent de peur d'être ramenées plumes et pattes liées, dans leur pays d'origine.

Un chat vint mettre fin à cette assemblée où tout le monde participa. La poule noire que j'avais acculée au pied d'un mur haut de deux mètres s'envola à la verticale, sans même prendre d'élan.

Epoustouflant !

Personne, à part moi, ne passa la nuit debout.

Eriam

Tout ceci est vrai !

Repost 0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 10:29
Les "Nuit debout" : couchés !

Ca commence à bien faire ! Sous prétexte de protester, mais surtout de se faire plaisir en tentant de créer un mouvement de mode parisien, les fêtards de "Nuit debout", si eux-mêmes ne cassent rien dans leurs bavardages, cassent les vitrines, les abribus, dévalisent les distributeurs de billets, j'en passe et des meilleurs. Le Général De Gaulle aurait qualifié tout cela de "chienlit" et il aurait eu raison !

Dans un pays en guerre (c'est François, Manuel et Bernard qui le disent et c'est vrai puisque le monde entier l'est), on devrait être plus discret et responsable. Bernard Cazeneuve, notre ministre de l'Intérieur, semble totalement dépassé et ses exhortations et menaces de représailles passent totalement au-dessus de la tête des gens qui pensent que détruire est le meilleur moyen de construire. Ce n'est pas tout à fait faux car il faudra reconstruire tout ce qui a été cassé, mais aux frais de qui ?

Pendant ce temps-là, le pape François essaye de pousser les Européens à construire une chaîne de solidarité envers les Migrants. N'a-t-il pas tiré au sort 3 familles musulmanes de 4 personnes chacune pour les mettre à l'abri derrière les murs du Vatican ?

Tout le monde crie au miracle, à la grande générosité d'un pape catholique envers la religion musulmane. En ce qui me concerne, le procédé me choquerait plutôt. Mais cela pourrait donner des idées à la Française des Jeux pour créer un nouveau jeu : "2 euros pour un Migrant". Une chance au grattage, une chance au tirage.

Mes propos vous choquent ? Rassurez-vous, moi aussi je suis choquée !

Sans doute inspiré par le geste de François, l'autre François (le nul), en route pour la Polynésie Française et l'Argentine, est passé par le Liban où il a promis 100 millions d'euros pour les Migrants.

C'est encore mieux que l'Euromillions !

Eriam

Repost 0
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 10:44
La plus belle histoire d'amour

Une fois n'est pas coutume, je vous livre in extenso la prose que j'ai lue dans Le Point en ligne, édition de la demi-journée. Ca repose des attentats, casseurs d'abribus et autres déglingueurs de la République.

Comme cela me suffisait, j'ai refusé de payer un euro pour lire la suite de l'article. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. Néanmoins, j'ai ajouté mon grain de sel en italique. Je souris.

"Tout démarre à Amiens, dans l'établissement jésuite de La Providence, où enseigne Brigitte au début des années 1990. À l'époque, la future Madame Macron est mariée à un banquier, elle est mère de trois enfants et ne se doute pas que son destin va basculer. Elle est frappée par le style de ce jeune Emmanuel, alors en troisième, qui joue une pièce de Milan Kundera. « Un petit génie qui crève les planches », se souvient-elle. En première, le jeune homme demande un jour à sa prof de réécrire avec lui L'art de la comédie d'Eduardo De Filippo pour ajouter des rôles.

«L'écriture nous réunissait chaque vendredi et a déclenché une incroyable proximité, raconte Brigitte Trogneux-Macron dans Paris Match (N de moi : scrongneugneu, comme c'est trognon !). Il a pris un grand ascendant sur moi… J'ai senti que je glissais ; lui aussi… Je lui ai alors demandé d'aller à Paris, au lycée Henri-IV, pour sa terminale S. Il m'a assuré qu'il reviendrait. Ça a été un déchirement. On n'a pas rompu le fil. Au contraire, c'est devenu passionnel et, à 17 ans, Emmanuel m'a déclaré : Quoi que vous fassiez, je vous épouserai ! L'amour a tout emporté sur son passage et m'a conduite au divorce. Impossible de lui résister. »

Le couple finit par s'installer à Paris, Macron poursuit ses études, décroche l'Ena et tient sa promesse en convolant en 2007 avec son ancienne prof de français, qui enseigne dès lors au lycée Saint-Louis-de-Gonzague. Quand il devient ministre, elle prévient ses élèves : « Vous allez entendre des remarques vraies et fausses. Je ne vous en parlerai jamais. »

Selon elle, la différence d'âge n'est pas un problème : dernière d'une famille de six enfants, elle a appris à jongler avec les différences et les écarts de caractères. « Les différences d'âge, relève-t-elle dans Match, j'y étais habituée depuis l'enfance. L'essentiel était de préserver les miens, qui ont accepté ces bouleversements. Le reste, c'est de l'écume. » (N de moi : il aurait dû réfléchir un peu, car c'est à lui qu'incombera la lourde tâche de soigner, plus tard, les maux de son épouse adorée).

Sur les photos privées publiées dans le magazine, on voit le jeune ministre des Finances en vacances avec sa femme ou donnant le biberon à l'une des petites-filles de Brigitte. Glamour et complices, aussi bien dans les réceptions que dans les couloirs de Bercy, où ils vivent désormais (N de moi : on pourrait les loger ailleurs que dans les couloirs !).

Voilà un an et demi qu'elle s'est mise en disponibilité de son poste d'enseignante pour accompagner celui qui n'a jamais cessé de l'épater.

Jusqu'où ? Peu importe. « Mon mari, addict au travail, est un chevalier, un personnage d'une autre planète qui mêle une intelligence rare à une humanité exceptionnelle, confie-t-elle sans retenue. C'est un philosophe, un acteur devenu banquier et homme politique, un écrivain qui n'a encore rien publié. Et moi, je garde ses manuscrits. » Si ce n'est pas de l'amour…

Je n'ajouterai pas un seul mot. Tout est dit.

Eriam

Repost 0
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 10:22
Je vais mieux, ne t'en fais pas

On attendait un électrochoc, un coup de Trafalgar, une surprise du chef pour ce quatorzième rendez-vous télévisuel du président avec les Français ? Erreur. Le chef de l'Etat a joué la carte de la sobriété. Un verre d'eau lancé dans la tempête... (Le Figaro en ligne). Oui mais, il ne boit pas que de l'eau (moi).

Personnellement, je n'attendais rien, je n'ai donc pas fait partie des 3 400 000 personnes qui se sont, paraît-il, ennuyées à mourir devant l'émission choc du jour qui a consacré Léa Salamé "emmerdeuse de l'info". Comme je ne l'ai ni vue, ni entendue, je me fie volontiers aux commentateurs de tous poils.

Hier, mon attention a été beaucoup plus attirée par les photos du petit Macron donnant le biberon à un bébé (à qui appartient-il ?), et faisant un bisou à sa maman-épouse avant de dévaler les pentes d'une station de sports d'hiver très chic.

Pas de quoi en faire une montagne François ! Tu avais bien posé avec Ségolène, à la maternité lorsqu'elle accouchait de votre quatrième enfant, dans ta cuisine, dans ta chambre, mais... tout habillé. Avez-vous remarqué que je tutoie le président de la République ? Il ne le mérite pourtant pas. C'est un privilège que je réserve à mes amis très chers.

D'autres prétendants à la magistrature suprême l'on également fait. Tous dans Paris-Match où sévissait autrefois une certaine Valérie Trierweiler. Je citerai pour mémoire Anne et Dominique (plus connu sous le pseudo de DSK), Nicolas et Cécilia (vous savez, l'épouse qu'il avait volée à Jacques Martin ?) et bien d'autres encore. Manuel Valls et Anne (encore une Anne !) ne sont pas plus discrets mais ont pour l'instant évité le grand déballage familial.

Emmanuel a grillé la politesse (bien qu'il appelle cela une "maladresse") au Premier ministre qui le porte de moins en moins dans son cœur ce qui le pousse à dire tout et n'importe quoi, quitte à se contredire dans la même phrase. Son tempérament sanguin lui jouera un tour. A mon avis, s'il n'y est pas complètement, il est à la limite du burn-out.

Non seulement il doit gérer un pays dont le président est un... (ne m'obligez pas à dire ce que je pense, je risquerais de le regretter), une situation d'insécurité permanente, des casseurs qui ne dorment que debout, mais aussi les egos des uns et des autres qui font passer leur intérêt avant celui du pays qui a eu la bonté de leur offrir des postes que je ne leur envie certes pas, mais qu'ils sont incapables de remplir correctement.

Une nouvelle qui me préoccupe beaucoup plus que la cravate de François Hollande : l'armée allemande entraînerait des djihadistes dans ses camps. Pour en savoir plus, reportez-vous à vos journaux et magazines préférés.

Mais il y a encore pire ! Emmanuel Petit, champion du monde en 1998, doute que la victoire des Bleus n'ait été le résultat de "petits arrangements" !

Si ce sont des arrangements avec le ciel, que celui qui a quelque chose à dire le dise tout de suite ou se taise à jamais.

Je crois que j'ai été assez bavarde pour le moment.

Eriam

Je vais mieux, ne t'en fais pas

Les décédés de la semaine

Laurence Chirac, 58 ans, anorexique, décédée d'une crise cardiaque. Je présente mes sincères condoléances à une famille déjà bien éprouvée.

Repost 0
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 10:27
Doit-on oublier tous ses mauvais souvenirs ?

Décidément la science n'a pas fini de nous étonner ! Après la détection des pédophiles grâce à la frappologie, voici l'effacement des mauvais souvenirs d'un coup de souris magique.

Je ne vous donnerai pas de détails mais j'ai vu (à la télé) une souris se promener dans un cerveau virtuel et grignoter de mauvais souvenirs en évitant avec précaution de grignoter les bons. Un peu simpliste comme explication, mais il paraît que ça marche grâce aux électrodes, ordinateurs etc.

Devons-nous forcément oublier nos mauvais souvenirs pour être plus heureux ?

Je suis d'accord en ce qui concerne les victimes d'attentats car le traumatisme subi risque d'empoisonner toute leur vie et faire un immense trou de gruyère dans la Sécu à cause des traitements de longue haleine qu'elles devront recevoir.

Au risque de choquer certaines personnes, je dirai que les victimes d'attentats atteints d'Alzheimer ont plus de chance que les autres puisque c'est la mémoire immédiate qui disparaît dans cette pathologie.

Pour me faire pardonner, je relèverai que ce sont souvent les femmes qui sont touchées par cette dégénérescence neurologique plutôt que les hommes. En ce qui concerne la gent masculine, l'on parle plutôt de sénilité ou de démence sénile.

De toutes les façons, le résultat est le même et la compagne ou le compagnon qui sont atteints de l'une ou de l'autre, sont tout aussi lourds à porter.

Zut ! J'ai oublié ma chute ! Mais non, c'est juste pour vous faire enrager !

Je voulais simplement dire qu'il est nécessaire de ne pas oublier tous nos mauvais souvenirs au risque de ré-élire un président de la République sortant et incompétent.

Eriam

PS. Rassurez-vous (mais est-ce bien nécessaire ?) je ne me souviens pas avoir voté pour François Hollande.

Repost 0
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 09:02
Frappe sur ton clavier et je te dirai qui tu es

J'aurais pu titrer : "Dis-moi qui tu frappes et je te dirai qui tu es", car il semblerait que la nouvelle science dont j'ai entendu parler ce matin, la frappologie, pourrait être à la base de la recherche de pédophiles et autres individus criminels et pervers sur internet.

On nous explique : selon la façon, la force, la régularité, la rapidité avec laquelle nous tapons et cliquons sur nos clavier et souris, l'on peut détecter notre sexe (mais on ne le voit pas, rassurons-nous, enfin pas encore !), notre âge, nos tendances sexuelles, pirater ou non nos codes secrets etc.

Oui mais... Prenons exemple sur la maladie de Parkinson (dont c'était hier la journée mondiale) aux 50 syndromes différents, et qui frappe des individus de plus en plus jeunes, sans distinction de sexe ni de religion.

Comment les chercheurs, si malins soient-ils, peuvent-ils être certains de ne pas confondre un pédophile qui hésite à franchir le pas, mais pas frappé par cette maladie, d'un pédophile atteint de Parkinson et qui n'arrive pas à frapper sur son clavier pour cause de tremblements ?

Et puis, si la plupart des utilisateurs d'ordinateurs ou de tablettes tapent avec un seul ou deux doigts pour les plus experts, il ne faut pas oublier que nombreuses sont les femmes qui ont reçu une formation de frappologie dactylographique et de ce fait peuvent fausser les cartes en ayant un débit régulier, franc et fluide.

Ce n'est pas pour autant que ces petites perles ne sont pas des être pervers. Mais comment le détecter ?

Eriam

Repost 0
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 10:51
Le grand show de la semaine

Ou : le plus grand cabaret du monde.

Au lieu de la petite phrase qui ne veut pas dire grand chose : "Chacun cherche son chat", je préfère : "Chacun cherche son show", qui a beaucoup plus de sens.

Après MAM qui ne mettra pas sa Nouvelle France au service de En Marche, Emmanuel Macron a décidé de passer à la vitesse supérieure : il galope.

Sa prestation sur France2 hier soir ne laisse aucun doute sur ses intentions. Il est dans la course ! Déjà 13 000 adhérents à son mouvement. C'est du lourd !

Nicolas Sarkozy, vexé , n'a toujours pas annoncé sa candidature mais recherche de l'argent à tout prix pour faire sa campagne et le fait savoir haut et clair. François Fillon ne demande pas d'argent mais de la crédibilité. Alain Juppé trace sa route, inexorablement.

Manuel Valls, paraît-il, était au courant des intentions d'Emmanuel, mais certainement pas de celles de François Hollande qui nous promet un show à l'américaine dès jeudi soir. Trump ou Clinton ?

Je me suis laissée dire qu'agacé par toutes ces candidatures et afin de rassembler le maximum de monde, il avait envisagé de se produire sur D8 dans l'émission de Cyril Anouna : "Touche pas à mon poste".

Gaspard, son communiquant préféré dont la femme travaille également pour lui (ah ! ah ! ah !), bien que tenté par l'idée, lui a recommandé de privilégier le service public et c'est France2 qui aura l'honneur de ne pas l'inviter puisqu'il s'est auto-invité.

Les "Nuit Debout" seront-ils encore sur la Place de la République dont le premier nettoyage coûtera quelque 500 000 euros à la République ?

Eriam

Repost 0