Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 13:51

Trio-infernal.jpg

La concubine du président de la République a-t-elle été trop loin ? Nous le saurons sans doute très vite après les élections législatives.

Alors que Martine Aubry - grande copine de Ségolène Royal s'il en fut - appelle la Rochelle à ériger un rempart pour barrer la route au dissident socialiste Olivier Falorni, Madame Trierweiler twitte (clic) à tout va, encourageant les électeurs à voter contre l'ex-compagne de son concubin qui l'abandonna avec 4 enfants à charge.

La jalousie n'est plus ce qu'elle était !

Cette fois-ci est, à mon avis, la fois de trop, et si j'étais François Hollande, je larguerais vite fait cette femme qui, ne sachant comment se faire un nom puisqu'elle ne porte pas celui du président de la République mais toujours celui de son ex-mari,  et n'ayant aucun statut officiel, est en train de démontrer à la face du monde (j'exagère peut-être un peu car les histoires de c...oeur de la France n'intéressent pas toute la planète !) qu'on peut avoir une tête bien faite mais pleine... de vide !

Je suggère fortement à la précitée, si elle veut vraiment exister, de se présenter au suffrage des Français (prochaines municipales par exemple), et tenter de gravir en 5 ans tous les échelons que Ségolène a mis plus de 30 ans à grimper.

En effet, le temps presse pour Valérie. Elle a déjà 47 ans. Si son parcours est exemplaire, elle en aura 52 en 2017 et pourra, si elle parvient à être candidate à la présidentielle, essayer de ravir son fauteuil à celui qui sera depuis longtemps son ex.

A moins que... François, profitant de l'aversion de sa concubine pour Ségolène, n'ait été assez pervers pour lui souffler de twitter contre elle et ainsi, s'en débarrasser (presque) définitivement !

Pauvre Ségolène, décidément, ainsi qu'elle le soupirait récemment, "ILS" ne lui auront épargné !

Eriam

Partager cet article

Repost 0

commentaires