Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 14:02

Barjot.jpg

Frigide Barjot ferait bien d'aller se rhabiller (de toutes les façons, porter une mini-jupe à 50 ans, surtout par ce froid !). Christiane Taubira a conquis l'hemy-planète de l'Assemblée Nationale.

Est-ce parce qu'elle a piqué un fou-rire cette semaine (ce qui la rendrait plus humaine aux yeux de certains) que la furie, l'horrible mégère qui la plupart du temps vocifère, hurle et crache son venin sur la droite, est soudain devenue la nouvelle madone de la chambre ?

Il est vrai que, depuis l'éviction de Ségolène Royal qui se croyait appelée à une mission plus divine, le PS peine à trouver une femme à auréoler.

Et voici que la vierge noire de Guyane est arrivée pour, sur ordre de son président, saper les fondements de la famille française.

D'aucuns, fort audacieux à mon goût, osent la comparer à Simone Veil. J'ai trop de respect et d'admiration pour cette femme courageuse et étonnante pour accepter cette comparaison, et je ne suis pas la seule ! Ainsi que le disait aujourd'hui sur Europe1, l'une des "grandes voix" qui commentent l'actualité de la semaine : "Christiane Taubira n'a fait que porter une promesse du candidat Hollande en tant que garde des Sceaux. Où est le mérite ? Elle n'a fait que le travail pour lequel elle est payée !" Dont acte.

Qu'elle se soit laissée emporter par sa personnalité fougueuse et méchante pour arriver au bout de la discussion n'a bénéficié qu'à elle-même en lui permettant, en tant que rapporteure, d'avoir la parole sans risquer d'être coupée au montage.

Si j'analyse bien sa tactique depuis le début des débats, j'arrive à la conclusion qu'elle se fiche pas mal du sujet traité, mais que fière d'avoir été nommée gardienne des Sceaux de la République (ce qui n'est pas rien ma bonne dame !), elle a profité de la situation pour se venger des humiliations qu'elle a subies pour cause de négritude. D'où les poèmes et les envolées lyriques, néanmoins entachés de fou-rire. 

Elle a également utilisé sa prestation, alors que, fatigués, les député (es) relâchaient leur tenue (jeans pour Valérie Pécresse - Ô my god !), pour nous en faire voir de toutes les couleurs. En effet, chaque jour  de la semaine Taubira changeait de couleur de veste. Un véritable arc-en-ciel !

Eriam

Partager cet article

Repost 0

commentaires