Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 10:41

Alors--tu-m-epouses.jpg

Alors que la France est en pleine crise d'angoisse en attendant les résultats du congrès du PS (Harlem ou Désir ?), François Hollande, pour se rendre intéressant avant le sommet européen de Bruxelles, annonce : "Nous sommes près, très près de la sortie de la crise !".

Si la situation n'était pas si critique, l'on pourrait se laisser aller à une crise de rire... nerveux. Cette phrase m'ayant néanmoins plongée dans une crise de réflexion profonde, j'en ai compris le sens après un long moment de perplexité.

Bon sang, mais c'est bien sûr ! Il parle de la crise de nerfs permanente entre Ségolène et Valérie ! Seraient-elles enfin arrivées à un compromis ? Valérie aurait-elle retrouvé foi en elle après une longue crise de doute ?

Toujours est-il que la première concubine de France, après son voyage en Afrique et la visite d'un hôpital pour enfants, a laissé entendre que sa crise d'identité était presque terminée, et qu'elle se verrait bien dans le rôle habituellement dévolu aux épouses de présidents, soit,  une fonction charitable.

Epouses ou concubines ? Le fait que Valérie ne soit qu'une concubine risque toutefois de provoquer une nouvelle crise que François aura beaucoup de mal à calmer quitte, lui qui est pour le mariage pour TOUS, à passer lui-même devant M. le maire pour régulariser une situation qui n'a que trop duré !

Vous voyez M. Hollande, nous sommes loin d'être sortis de la crise !

Eriam

Partager cet article

Repost 0

commentaires

LOUANCHI 27/10/2012 11:12



lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur
radio-alpes.net

josee 19/10/2012 23:25


Et se terminer  par une crise..cardiaque

Myrtille 18/10/2012 23:29


Et si la crise n'en fini pas...il  y aura même de quoi faire une crise de foie!