Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 16:43

Compteur-EDF.jpg

Le PS qui promet la croissance, mais n'ira pas la chercher avec les dents pour ne pas faire comme Nicolas Sarkozy, va chercher de l'argent dans nos comptes avec un scalpel.

C'est ainsi que j'ai appris que l'Assemblée nationale avait adopté cette semaine un texte instaurant un bonus-malus sur nos factures d'électricité.

En conséquence, un  de ces jours bientôt, si le Sénat est d'accord, et l'on ne voit pas pourquoi, majoritaire, il ne le serait pas, nous risquons d'être rationnés en électricité, voire taxés sur nos excédents de consommation. Heureusement, les personnes âgées bénéficieront d'un volume de base majoré, etc. Comprenne qui pourra.

Si les sénateurs sont de plus en plus jeunes, ils n'en sont pas moins frileux. Aussi risquent-ils d'avoir froid lors des séances, sous peine de payer plus pour dépenser plus.

Quant aux députés, même si l'ambiance est parfois chaude à l'Assemblée nationale, ils hésiteront peut-être, pour la même raison, à traîner en séances de nuit dans l'hémicycle.

Que d'économies en perspective car, si nous sommes taxés, je ne vois pas pourquoi nous accepterions de chauffer nos élus, à nos frais, pour ne rien faire ou voter des lois stupides. CQFD.

Personnellement, je n'ai rien compris au projet sans doute élaboré par des énarques qui vivent au soleil.

Encore une façon de fouiller dans notre vie privée !

Eriam

PS. La mesure devant prendre effet en 2014, ne pas vous priver de chauffage en 2012/2013 au cas où le malus serait indexé sur l'année précédente. Ca aussi c'est clair ? 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Myrtille 16/10/2012 16:29


C'est comme le crédit: soyons heureux tout de suite, nous paierons plus tard! Un commentaire un peu yardif, mieux vait tard que jamais! On ne peux pas etre à la foire et au moulin...