Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:52

Duflot-cannabis.jpg

Eh oui ! Tout le monde se demandait s'il était vraiment le Premier ministre.

Maintenant, nous le savons tous : c'est vrai et je peux en attester car je suis l'une de ceux qui ont eu le courage de le regarder et l'écouter hier au soir sur France2.

"Ich bin der Primierminister !" a-t-il répété, "et je suis le chef des ministres", d'ailleurs, ils sont tous là. Ils ont accepté de ne pas aller dans l'émission "un dîner presque parfait", tous ensemble, pour faire partie du menu de la soirée.

Effectivement, nous avons pu admirer tata Christiane (Garde des Sceaux) et son petit panier d'osier plein de tartes à la rhubarbe (dixit Canteloup), qu'à un moment Manuel Valls frappa sur l'épaule en signe d'amitié. Ce même Manuel Valls, pétri d'orgueil, l'oeil mauvais et bombant le torse, faisait semblant d'écouter son chef qu'il rêve de dégommer, tandis que Cahuzac, l'un des ministres qui s'entrecognent à Bercy, chirurgien esthétique de son état antérieur, jouait de son physique de jeune premier pour impressionner les caméras.

Un autre ministre d'Etat, Pierre Moscovici présentement aux finances, regardait le premier d'entre eux en ayant l'air de penser "Ah ! Si j'étais à sa place ça se passerait autrement !". Derrière lui, un autre prétendant à la place de Premier, seulement ministre de l'Education Nationale, enfoncé dans son fauteuil, laissait entrevoir une coiffure de Tintin à la retraite (toupet gris et blanc).

Je passerai sur les autres, plus ou moins connus ("mais vous allez apprendre à les connaître car ils font du bon travail") pour m'arrêter sur Cécile Duflot qui "n'a aucune raison de quitter le gouvernement car elle fait du bon travail, vous allez voir sa loi sur le logement !". "Je ne vais pas demander à la souris verte de devenir rose, et je ne vais pas me transformer en rat vert, sauf si je mange trop d'OGM !."

Arnaud Montebourg, sans doute harrassé par des journées passées à fustiger les PDG, soutenir les syndicalistes, les chômeurs etc. et surtout courir après la place de Premier ministre, avait préféré rester au coin du feu avec dame Audrey.

Je ne ferai pas de long commentaire sur la prestation de Nathalie Kosciusko Morizet qui, en mal de notoriété après son échec à la course à la présidentielle... de l'UMP, a cherché à titiller le Premier ministre. 

Etait-il bien nécessaire de tenter une anaphore : "François Hollande candidat...gnagnagna... Vous, Jean-Marc Ayrault, Premier ministre...gnagnagna..." pour dénoncer la politique de ce gouvernement ?

NKM, que je croyais plus audacieuse, s'est montrée aussi timide que son adversaire qui préfère le qualificatif "réservé" à celui de "timide".

Qu'elle me pardonne, mais le sommeil m'a envahie avant qu'elle n'en ait terminé avec le chef du gouvernement qui m'avait déjà bien préparée.

Mais, que ne ferais-je pas pour vous chers lecteurices ?

Eriam

Partager cet article

Repost 0

commentaires