Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 11:35

 

Dans la religion catholique "l'Emmanuel" est le Christ, le Sauveur du monde.

Depuis qu'Emmanuel Macron est au Pouvoir avec un P majuscule, s'il ne s'est pas encore produit de miracle digne d'être étudié par la Curie Romaine, nous n'en sommes pas très loin.

Pour ne pas vous faire injure, je ne rappellerai pas toutes les phases par lesquelles nous sommes passés depuis l'entrée en fonction de notre nouveau président. Plus vraiment nouveau bien qu'élu de fraîche date, mais tellement présent sur tous les fronts que nous avons l'impression qu'il a toujours été la et que le monde ne tournait pas avant lui.

Depuis ce 14 juillet qui restera dans toutes les mémoires comme celui ou le monde à basculé, une fois encore, grâce à lui : "il y eut un avant, il y a un après".

Il bouscule les codes et, pour rajeunir un défilé qui sentait le moisi, non seulement il fait défiler les Américains qui sont entrés en guerre avec nous il y a 100 ans, des chars datant de la même époque, mais, pour clore un hommage aux 86 victimes de l'attentat de Nice, il fait jouer la musique des Daft Punk (un peu ringarde aujourd'hui), et mieux encore : "C'est la fête" immense succès de Michel Fugain (75 ans) dans les années 80. Et tous les people assis sur l'estrade présidentielle de se trémousser en tapant dans les mains !

Choix de Brigitte ?

Etonnement de Donald Trump dont le seul neurone disponible se pose quand même une question : "Que diable suis-je venu faire dans cette galère ?". En anglais "What the hell am I doing here ?"

Obligeamment, la main devant la bouche afin que personne ne cherche à décrypter son merveilleux anglais, l'Emmanuel donne quelques explications au pauvre homme, son ami pour la vie !

Pour terminer cette petite chronique par une réflexion très féminine, j'ai trouvé Melania Trump très classe. Il est vrai qu'elle fut mannequin en son temps. Néanmoins sa robe au-dessous du genou parsemée de fleurs bleu, blanc et rouge, était d'une élégance raffinée.

Quant à Brigitte et ses jupes à mi-cuisses, je la plains. Même Carla Bruni, pourtant bien plus jeune, n'a jamais participé à des cérémonies officielles en montrant ses genoux.

Eriam

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacques Houbert 17/07/2017 10:45

Amis lecteurs, si vous souffrez de priapisme, une recette infaillible: un coup d'œil sur les cuisses, complaisamment découvertes, de la Macron, ci-devant Trogneux: débandaison immédiate garantie. Plus efficace que le bromure. C'est un connnaisseur qui vous parle. Jacques, 86 ans, semper paratus.

Eriam 19/07/2017 09:42

Je vous croyais plus jeune !