Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOG D'UNE FEMME PASSIONNEE DE POLITIQUE

 

ACTUALITE LOCALE, NATIONALE OU INTERNATIONALE :

 VENEZ DIALOGUER AVEC MOI !

Recherche

1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 12:37

Emmanuel Macron a décidé de faire des économies sur le dos des Français : augmentation de la CSG qui devrait rapporter 22 milliards d'euros à l'Etat. Mais ce n'est pas suffisant.

L'économie selon Macron c'est aussi l'économie de la lumière.

Sous François Hollande, après chaque attentat ici ou là, on illuminait la tour Eiffel en bleu, blanc, rouge ou aux couleurs du pays concerné. Après l'attentat de Manchester, 22 morts, on a éteint la Tour Eiffel tout une nuit. Après celui de Kaboul, près de 100 morts, idem. Espérons que la capitale ne sera pas plongée dans le noir ad vitam aeternam.

L'économie selon Macron c'est surtout, en ces temps particulièrement troubles de moralisation de la vie politique, l'économie de sa parole.

Emmanuel ne parle pas aux journalistes. Il ne répète pas ce qu'il dit aux gens qu'il rencontre lors de manifestations ou dîners en ville. On dit qu'il soutient Richard Ferrand mollement, sans le dire. La preuve ? Selon une indiscrétion, ce dernier n'a pas dîné à la table du président hier soir. Serait-il en disgrâce ?

La parole du président est d'autant plus importante qu'elle est rare. Il ne parle pas pour ne rien dire. "En même temps", les autres parlent pour lui, ce qu'il n'apprécie guère, mais en silence.

L'économie selon Macron c'est aussi ses costumes "bon marché" à 350 euros. Mais quand on est bien de sa personne, élu avec 66% des voix, l'on peut tout se permettre, même d'acheter chinois.

Ce n'est pas une constatation, mais simplement une boutade qui, je l'espère, ne déplaira pas au Premier ministre chinois Li Keqiang qui, contrairement à Donald Trump*, maintient sa décision de respecter les accords climatiques de Paris et veut même aider l'Europe à développer ses énergies renouvelables.*  谢谢 (merci en chinois - prononcer Xié, Xié).

Eriam

*Concernant la parole de Trump annoncée pour ce soir 21 h (heure de Paris), et qui n'est malheureusement pas rare, je m'avance peut-être, mais, connaissant maintenant un peu mieux la personnalité du président américain, je le soupçonne de vouloir se venger d'avoir eu la main broyée par Emmanuel lors du G7. Emmanuel économise sa salive, mais il a de la poigne !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires